Découvrir

Natura 2000

Haute-Vallée

La vallée de la Clarée et la vallée Étroite font parties du plus grand réseau mondial de préservation de la biodiversité, le réseau Européen de sites Natura 2000. La superficie du site est de 25 732 ha et l’altitude comprise entre 1 350 et 3 178 m.

Cinq communes sont concernées : les communes de Névache, Val-des-Prés, la Salle-les-Alpes, Saint-Chaffrey et Monêtier-les-Bains.

Les richesses de la vallée de la Clarée

Les pelouses sèches sont situées sur sol calcaire superficiel des adrets ensoleillés comme au lieu-dit « les Clapières » situé à proximité de Névache. Ces pelouses abritent une flore particulière ainsi qu’une faune diversifiée en insectes. En France, 26 % des espèces végétales protégées vivent dans ce milieu spécifique.

Lire la suite

Les habitats forestiers couvrent une part importante de la vallée. Ils sont constitués principalement de pins à crochets, de pins sylvestres et de mélèzes mais également de sapins et d’épicéas. Plus localement, en bordure de cours d’eau, des formations à aulne glutineux jouent le rôle de corridor écologique. Les habitats forestiers présentent une grande richesse biologique puisqu’ils sont le lieu de vie d’insectes qui décomposent le bois, et de nombreux oiseaux (chouette chevêchette, chouette de Tengmalm, Pic noir) et de chauves-souris (barbastelle d’Europe).

Le Pin mugo est un résineux très proche du Pin à crochet qui affecte les sites calcaires ensoleillés situés entre 1 850 et 2 400 m d’altitude. Cette espèce est rare en France, elle est connue uniquement dans le département des Alpes-Maritimes et des Hautes-Alpes. Dans les Hautes-Alpes, seulement quatre stations sont localisées en Clarée ou en vallée Étroite.

La sapinière-pessière présente dans le Bois Noir et dans le vallon du Granon présente un grand intérêt phytosociologique. En effet, ces essences sont rares dans la région mais abondantes dans les Alpes du Nord où le climat leur est plus propice. Les arbres se sont donc adaptés à un climat plus chaud en Clarée et leurs semences sont étudiées afin d’être utilisées dans les Alpes du Nord en cas de réchauffement climatique.

Les habitats humides sont peu fréquents mais présentent un enjeu de conservation très fort. En effet, ils jouent un rôle essentiel dans l’approvisionnement en eau potable, ils sont très sensibles aux perturbations du milieu et de nombreuses espèces en sont dépendantes. Beaucoup d’espèces végétales et animales rares sont inféodées aux zones humides. En Clarée, ces milieux sont très diversifiés et correspondent aux lacs d’altitude, à la rivière Clarée, aux adoux et affluents, aux tourbières d’altitude et prairies humides.

Habitats humides
Un site Natura 2000

La richesse écologique de la vallée de la Clarée a justifié son intégration au sein du réseau Européen de sites Natura 2000 en 2010. L’objectif de ce réseau est de conserver les espèces et habitats d’intérêt patrimoniaux tout en prenant en compte les activités socio-économiques du territoire.

Lire la suite

En Clarée, comme dans les 1700 autres sites Natura 2000 en France, un document d’objectif prévoit les actions à mener sur le territoire. La structure porteuse chargée de mettre en œuvre les actions est la commune de Névache. Un comité de pilotage réunissant tous les acteurs locaux est organisé chaque année.

Les habitats naturels (pelouses, landes, forêts, zones humides) constituant la richesse de la vallée doivent faire l’objet de mesures de conservation. De même certaines espèces végétales et animales présentant un fort intérêt patrimonial tels que le Sabot de Vénus, le Dracocéphale d’Autriche et le Chardon bleu doivent être conservés. Deux papillons (le Damier de la Succise et l’Écaille chinée) et trois chauves-souris (la Barbastelle d’Europe, le Petit Murin et le Murin à oreilles échancrées) sont également concernées.

Habitats agro-pastoraux
Des actions à mener sur le site de la Clarée

Sur les milieux naturels

Les milieux naturels parfois malmenés par les interventions humaines sont à l’inverse façonnés par les activités douces et respectueuses de l’environnement (pastoralisme, fauche, entretien des haies, …). Ainsi les actions menées sur le territoire ont pour objectif une gestion raisonnée des activités humaines afin de maintenir ces habitats.

En Clarée, les actions concernent principalement la gestion des alpages, les zones humides, les prairies de fauche, les habitats forestiers, et les espèces communautaires présentées.

Lire la suite

Sur les habitats agro-pastoraux

Les habitats agro-pastoraux correspondent aux landes, pelouses d’altitude et prairies de fauche. Ils représentent une grande superficie dans la vallée et leur richesse faunistique et floristique est élevée. Ces habitats sont en étroite relation avec les pratiques agricoles. Le maintien de la fauche et du pâturage dans la vallée permet de limiter l’embroussaillement des prairies. Dans les alpages, la gestion des estives (nombre de bêtes, durée d’estive) doit permettre la préservation des milieux d’altitude sensibles.

L'animation et la communication permettent de faire connaître le site Natura 2000 de la Clarée. Pour cela, les écoles de la vallée bénéficient de sorties sur des thématiques environnementales et des moyens de communications sont développés.

Habitats agro-pastoraux

Groupes / Pro

Groupes / Pro

Sur les réseaux sociaux

Newsletter

Suivez nous
facebook twitter youtube instagram
Partagez